Blog de reines d’abeilles – Identifiez la race d’abeille de votre rucher !

Voilà une question bien fréquente de la plupart des apiculteurs professionnels mais aussi amateurs : quelle est la race de mes abeilles ?

Depuis plus de 10 ans maintenant il existe un outil en ligne qui permet de répondre assez facilement à cette question. Apiclass (http://apiclass.mnhn.fr/) , est un outil (de surcroit gratuit et encore complètement libre d’accès) proposé par le CNRS qui permet de déterminer la race (précisément la sous-espèce) de vos abeilles à partir d’images de leurs ailes.

Présentation de l’outil

Apiclass est le résultat d’un impressionnant travail de mesures effectuées sur près de 6 000 abeilles. Apiclass utilise la forme des ailes des ouvrières pour identifier les différentes races d’abeille domestique. Les ailes sont caractérisées par 19 points-repères localisés aux intersections des principales nervures des ailes antérieures

 

 Comment ça marche ?

Toute la méthode est décrite très précisément sur le site http://apiclass.mnhn.fr/index.php?option=com_content&view=section&layout=blog&id=2&Itemid=2&lang=fr.

Le système de mesure est semi-automatique en ce sens qu’il suffit de cliquer 3 points (les 2 points extrêmes et le point bas de l’aile) sur chaque image.

Préparation de l’aile

Idéalement, prélever une cinquantaine d’abeilles à l’aide d’un pot de miel vide par exemple, en « raclant » le couvain d’un cadre de haut en bas. Vous pouvez aussi récupérer des abeilles mortes dans le nourrisseur éventuellement.

Détacher ensuite une des deux ailes antérieures (sans aile postérieure) et couper la base de l’aile qui est plus épaisse et gênerait la mesure par Apiclass. Si l’insecte était conservé en alcool (à 70 °C), laisser macérer quelques minutes l’aile dans de l’eau déminéralisée ou distillée pour éliminer l’excès d’alcool. Renouveler l’opération si nécessaire. On peut éventuellement rajouter une goutte de liquide vaisselle pour bien laver.

Placer l’aile dans une grosse goutte d’eau déminéralisée déposée au préalable sur une lame pour préparations microscopiques. La goutte d’eau doit être suffisante pour contenir largement l’aile et être bien bombée. Déposer sur une lamelle une petite goutte d’eau puis déposer la lamelle doucement à plat sur la goutte d’eau contenant l’aile : les deux gouttes fusionnent et contribuent ainsi à chasser complètement toute bulle d’air.

Prendre en photo l’aile. Apiclass fournit toutes les informations sur le type de matériel utilisable et la définition nécessaire pour cela.

Numérisation des ailes

La numérisation permet d’obtenir une image numérique des ailes d’ouvrières. L’obtention d’images bien contrastées et d’une définition suffisante est la seconde étape importante après la préparation des ailes. Le résultat dépend du choix d’un système de numérisation adapté aux besoins du système de mesure d’ApiClass. Pour résumer : tous les systèmes ne permettent pas d’obtenir des images de qualité adaptées aux exigences d’Apiclass. Parmi les plus accessibles on peut citer les scanners pour diapositives (par exemple Plustek dont on trouve des modèles d’occasion en ligne), les appareils numériques de type Reflex et, financièrement beaucoup plus cher, les caméras montées sur des microscopes par exemple.

Sont par contre réputés inutilisables avec Apiclass :

  • Les scanners à plat du fait de leur mauvais contraste (sauf à posséder un appareil de très grande qualité)
  • Et les appareils photo numériques de type bridge

Les images doivent être au format jpg (JPEG) uniquement et doivent rester dans résolution basse à moyenne comprise entre 768 x 576 pixels et 1100 x 700 pixels (taille maxi des images 3 Mo). Il faudra dans la majorité des cas recadrer les images obtenues et éventuellement même réduire la taille des images – si votre caméra a une définition trop élevée par exemple – chose possible après prise de vue avec des logiciels de type photoshop ou The Gimp

Utilisation du service Apiclass et mesures de l’aile

Pour y accéder il vous suffira alors de cliquer sur le lien « Identification » du menu principal. Vous aurez la possibilité d’opter sur une identification de votre abeille reposant sur la base de données du système (cliquez sur « Système Expert d’identification »).

Vous arriverez ensuite au menu pour l’envoi des images. Localisez alors vos 3 points sur l’aile en cliquant sur les extrémités et le point bas.

Après avoir renseignés ces points le système lance la mesure. Dans un fonctionnement normal, le système mesure les 19 points en 3 secondes. Vous obtiendrez alors le résultat du type :

C’est fini, dans ce exemple il s’agit d’une Carnica. Renouvelez l’opération sur vos 50 ailes, faites la moyenne des résultats et vous aurez une identification des abeilles peuplant vos ruches.

Laisser un commentaire