Le blog de Reines d’Abeilles – Comment déplacer ses ruches de quelques mètres seulement ?

C’est une question à laquelle on est très souvent confronté dès qu’on a des ruches. Très classiquement deux réponses sont proposées :

  • soit vous déplacez très progressivement votre ruche de 50 cm en 50 cm tous les jours (soit la largeur de votre ruche), jusqu’à rejoindre l’endroit désiré. La solution marche très bien mais peut vite s’avérer fastidieuse quand on doit déplacer sa ruche (ou ses ruches !)  sur plusieurs dizaines de mètres par exemple
  • soit au contraire vous transportez votre ruche au minimum à 3 km. Le gros inconvénient de cette méthode qui fonctionne également très bien est qu’il est non seulement nécessaire de transporter sa ruche mais aussi de disposer d’un autre emplacement sécurisé et distant (à plus de 3 km) pour placer temporairement sa ruche, ce qui n’est pas donné à tout le monde, en particulier pour les amateurs.

D’autres méthodes existent pourtant bien plus faciles et tout aussi efficaces.

Vous pouvez d’abord déplacer votre ruche au coeur de l’hiver à un moment où les températures sont tellement basses que vous serez certain de ne pas voir sortir d’abeilles; L’opération à ce moment est très efficace parce que les abeilles se relocaliseront naturellement au premier réchauffement et accepteront immédiatement leur nouvel emplacement, sans perte de butineuses. Par contre, elle est délicate également en ce sens qu’en hiver, lorsque vous déplacerez votre ruche, vous devrez impérativement le faire avec la plus grande douceur pour éviter impérativement tout décrochage des abeilles de la grappe qui assure leur survie au coeur des températures hivernales les plus froides. Au mieux, si vous étiez trop brusque, des abeilles se détacheraient et surconsommeraient au détriment des réserves de la ruche. Au pire, certaines chercheraient même à sortir, parfois en masse, ce qui provoquerait leur mort certaine, sans compter des conséquences très désagréables pour vous ….

Une autre méthode, assez méconnue, est pourtant très intéressante pour déplacer facilement ses ruches de quelques mètres.

L’objectif est de provoquer artificiellement le réflexe de relocalisation chez vos abeilles pour qu’elles acceptent leur nouvelle position comme celle à laquelle elles devront revenir. Pour cela, il suffit de fermer l’entrée de votre ruche de nuit, une fois les butineuses rentrées. Vous n’aurez plus le lendemain matin qu’à déplacer votre ruche, toujours soigneusement fermée de la veille, à l’endroit désiré. Vous la laisserez ainsi fermée à son nouvel emplacement 24 h. Vous pouvez mettre votre ruche à l’ombre (parasol par exemple) si vous craignez la surchauffe et vous éviterez évidemment de faire ce déplacement aux moments les plus chauds de l’année. Avant de réouvrir votre ruche le soir, après 24 h de confinement, vous placerez sur la planche d’envol toutes sortes d’obstacles : certains placent une brique par exemple et des branchages sur toute l’entrée. Les abeilles auront du mal à sortir et devront contourner tous ces obstacles, ce qui les obligera à se repositionner en sortant … et le tour est joué.

Si vous avez vraiment peur de perdre des butineuses malgré tout, mettez une ruchette à l’ancien emplacement de votre ruche. Si certaines retournent malgré tout à leur ancienne ruche (certaines abeilles ont une mémoire très tenace de plusieurs jours), elles rentreront dans votre ruchette piège. Le soir vous la fermerez à son tour et le lendemain matin vous secouerez les abeilles piégées dans votre ruchette sur le nouvel emplacement de votre ruche.

Une alternative enfin est aussi possible pour réussir encore plus vite la relocalisation, qui consiste à stocker votre ruche fermée dans une cave pendant trois jours. Le 4ème jour vous pourrez placer votre ruche à l’endroit désiré et la relocalisation des abeilles sera complète.

Dans ces deux cas, en procédant ainsi, vous éviterez de devoir transporter votre ruche à plus de 3 km et pourrez déplacer vos ruches à votre convenance, aussi souvent que nécessaire, même sur de courtes distances.

Laisser un commentaire